La nouvelle norme ISO 16890 pour la filtration de l’air

La norme ISO 16890 est la nouvelle norme mondiale pour les essais et la classification des filtres à air et remplace la norme EN 779:2012 existante. Cette nouvelle norme représente un tournant majeur dans l’évaluation de l’efficacité des filtres. Elle concerne les tests et la méthode de classification des filtres à air utilisés dans les systèmes de ventilation générale.

La nouvelle norme de test ISO 16890 pour les filtres à air est entrée en fonction en fin d’année 2016.

POURQUOI UNE NOUVELLE NORME DE FILTRATION ?

Suite aux recommandations de l’OMS concernant la pollution de l’air, il fallait mettre en place une norme permettant de mieux informer les personnes de leur protection contre les particules fines et ainsi sur leur qualité d’air intérieur.

La nouvelle norme ISO 16890 met l’accent sur l’efficacité de filtration sur différentes tailles des particules fines (PM1, PM2,5 et PM10). Il s’agit donc d’une norme bien plus concrète sur le sujet que la théorique EN 779:2012 qui utilisait des particules de 0.4 micron pour mesurer l’efficacité des filtres du M5 au F9.

QU’Y A-T-IL DE DIFFÉRENT ?

Avec la nouvelle norme de filtres ISO 16890, les efficacités de filtration sont déterminées en fonction des différentes tailles de particules fines PM1, PM2,5 et PM10, qui sont également utilisées comme paramètres d’évaluation par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et par d’autres autorités. Ainsi les personnes peuvent savoir exactement comment elles sont protégées. Pour rappel, plus une particule est fine plus elle est dangereuse. Plus un filtre sera efficace contre les PM1, plus la qualité d’air intérieur sera optimale.

Concernant les médias synthétiques, leur efficacité est donnée avec un média déchargé en électricité statique. La méthode de déchargement est beaucoup plus stricte que ce que préconisait la EN 779:2012. De ce fait, l’utilisateur connait l’efficacité réelle de ce type de média.

ISO 16890 – LA NOUVELLE CLASSIFICATION DE GROUPE

La nouvelle norme ISO 16890 divise les filtres à air en quatre groupes. La norme exige qu’un filtre ait une efficacité minimum de 50% suivant la taille de particule visée. Par exemple, si un filtre retient plus de 50% de particules PM1, il sera classé en tant que filtre ISO ePM1. Son efficacité est ensuite rapportée, regroupée par incrément de 5%. En plus des particules fines, la nouvelle norme ISO évalue également les filtres à poussières grossières tels qu’ISO grossiers: c’est-à-dire des filtres qui retiennent moins de 50% de PM10.

QUE SIGNIFIE PM1 ?

PM1 correspond à toutes les particules fines dont la taille est inférieure à 1 micron (un millième de millimètre), par exemple :

1 μ (micron) = 0,001 mm (= PM1)

2.5 μ = 0,0025 mm (= PM2.5)

10 μ = 0,01 mm (= PM10)

QU’EST-CE QUE LES PARTICULES FINES ?

Consultez ici notre courte vidéo expliquant ce que sont les particules fines:

 

Classification des groupes selon ISO 16890

Classification des groupes selon la norme ISO 16890

Avec l’introduction de la nouvelle norme ISO 16890, les conditions actuelles d’exploitation sont plus efficacement prises en compte. Au lieu de ne considérer que la taille des particules de 0,4 microns, comme précédemment avec la norme EN 779:2012, une gamme plus large de particules allant de 0,3 microns à 10 microns est utilisée pour déterminer les différentes efficacités d’un filtre sur les classes PM10, PM2,5 et PM1 (ISO16890). Pour qu’un filtre à air soit classé en PM1 ou toute autre taille PM, il doit démontrer un rendement minimum de 50% et il sera enregistré progressivement jusqu’aux 5 % les plus proches. Un filtre efficace à 66% pour les particules PM1 sera donc évalué en ePM1 65%.

Pour les filtres grossiers, la nouvelle norme comprend les filtres qui retiennent moins de 50% des particules dans la gamme PM10. Celles-ci seront connues sous le nom « ISO grossier » et décriront leur performance PM10 comme “PM grossière 45%”.

COMPARAISON DES CLASSES EN 779 ET ISO 16890

Une « traduction » simple des classes EN 779:2012 en ISO 16890 n’est pas suffisante en raison des méthodes de mesure et d’évaluation très différentes. A l’heure actuelle, il n’y a pas de tableau standard de comparaison disponible. À titre indicatif, nous proposons le tableau de traduction suivant:
Comparaison des classes entre EN779 et ISO 16890

LES AVANTAGES DE LA NORME ISO 16890

La nouvelle norme offre plusieurs améliorations par rapport à la norme EN 779:2012

  • Une norme internationale globale
  • Une connaissance précise des utilisateurs sur leur protection contre les particules fines
  • La norme ISO 16890 utilise des tailles de particules comprises entre 0,3 microns et 10 microns pour définir les efficacités, alors que l’EN 779:2012 utilise une taille de 0,4 microns.
  • Les efficacités sur les différentes tailles de particules (PM1, PM2,5, PM10) sont mesurées sur les filtres chargés et déchargés en électricité statique. La méthode, devenue plus stricte, apporte une indication plus précise de l’efficacité des médias synthétiques.
  • Les filtres pourront être choisis en fonction de la qualité d’air voulue par le client

Pour plus d’informations, veuillez contacter notre équipe de R&D.